Pourquoi mettre en place des bonnes pratiques dès le début d’un projet d’IAM ?

L’Identity and Access Management (IAM) est un domaine qui semble nimbé de complexité technique avec ses acronymes et ses termes pointus. Pour autant, les enjeux qu’il recouvre sont cruciaux pour toute entreprise moderne. Que vous soyez une petite structure qui commence à peine à formaliser ses processus informatiques ou une grande entreprise aux multiples départements, les principes de gestion des identités et d’accès restent les mêmes. 

La feuille de route de votre IAM

Avant toute mise en œuvre, la définition d’une feuille de route efficace pour votre gestion des identités et des accès est primordiale. Cette étape préliminaire vous permet de circonscrire avec précision ce qui motive votre démarche. Peut-être êtes-vous submergés par un flot constant d’onboarding et de départs, ou votre service support technique est-il noyé sous les requêtes. Il n’est pas rare non plus que l’impératif de conduire des audits de conformité pousse à la réflexion, ou encore le souhait de répondre aux normes comme l’ISO 27001.

Pour approfondir le sujet et découvrir des pratiques recommandées dans la gestion des identités et des accès, consultez https://www.youzer.net/articles/7-bonnes-pratiques-gestion-identites-acces

L’implication des acteurs clés

L’implication du service informatique est évidente car ces techniciens sont en première ligne pour gérer les accès, le support et les répercussions d’éventuelles erreurs.

Les ressources humaines jouent également un rôle crucial en étant la source des informations relatives aux entrées et sorties de personnel. Leur collaboration permettra d’éviter les erreurs dues à une double saisie des informations et d’accéder à un référentiel unique d’utilisateur, garant d’une meilleure fiabilité.

Les managers doivent aussi être impliqués dans le processus IAM car ils sont souvent les mieux placés pour connaître les besoins spécifiques de leurs équipes en termes d’habilitations et de présence de personnel temporaire. Leur rôle est central dans la validation des accès et des droits accordés.

La traque des comptes orphelins et des doublons

Au sein du cycle de vie d’un utilisateur, de nombreux comptes se créent et se ferment. Laisser des comptes actifs inutilisés, ou comptes orphelins, est une erreur à éviter absolument tant ils représentent une menace pour la sécurité de l’entreprise.

En conclusion : l’anticipation, clé du succès en IAM

En définitive, mettre en place des bonnes pratiques dès le début de votre projet IAM, c’est s’assurer d’une transition en douceur vers une gestion des identités et des accès qui soit sécurisée, conforme et réellement adaptée à vos enjeux métiers.